soutien à serpos

Unesco : Le Conseil des Béninois de France apporte son soutien à Tidjani Serpos

 

   

Réuni en session extraordinaire à Paris, le Conseil des Béninois de France (CBF) a proclamé dans ses résolutions, son soutien à Nouréïni Tidjani Serpos. Cela vient d’être confirmé par une déclaration dont nous publions ici l’intégralité.

Il faut souligner que cette position du CBF est l’une des doléances les plus constantes de la diaspora béninoise et singulièrement de France. Elle entre dans la droite ligne des recommandations issues de la deuxième Conférence des Ambassadeurs béninois qui s’est tenue en février 2009 au Palais des Congrès de Cotonou. Par ce soutien de taille, le CBF vient de s’illustrer comme un artisan de la promotion des cadres béninois dans les organisations internationales et, par la même occasion se positionne comme un vecteur dans la campagne pour la victoire de notre compatriote qui a besoin du soutien de tous.

Déclaration de soutien à la candidature de Monsieur Noureini Tidjani-Serpos à la direction générale de l’UNESCO

21 Juin 2009

 

L’élection du Directeur Général de l’UNESCO aura lieu en Septembre-Octobre 2009.

 

L’ Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) incarne l’esprit des pères fondateurs qui avaient déclaré en 1945 que ‘’Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix (…) ; qu’une paix fondée sur les seuls accords économiques et politiques des gouvernements ne saurait entraîner l’adhésion unanime, durable et sincère des peuples et que, par conséquent, cette paix doit être établie sur le fondement de la Solidarité intellectuelle et morale de l’humanité’’. (Préambule de l’Acte Constitutif de l’UNESCO).

Le monde a besoin plus que jamais de s’occuper de la condition humaine et, par conséquent, de faire appel à l’UNESCO, une Institution dont l’objectif est de « contribuer au maintien de la paix et de la solidarité en resserrant, par l’éducation, la science et la culture, la collaboration entre nations, afin d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, (…), que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples … » ;

 

Monsieur Nouréini TIDJANI-SERPOS, actuel Sous-Directeur Général de l’UNESCO est candidat à la Direction Générale de l’UNESCO et bénéficie du soutien de la République du Bénin, de son Président et de son Gouvernement qui ont présenté cette candidature.

 

Au-delà de la République du Bénin, cette candidature concerne l’ensemble du Continent Africain et sa diaspora notamment Béninoise qui ont le devoir de participer à la mobilisation nécessaire autour de ce noble projet porté par notre compatriote. Dès lors,

Le Conseil des Béninois de France (CBF),

Apporte son soutien et exprime, son appui sans réserve à la candidature de Monsieur Nouréini TIDJANI-SERPOS pour le poste de Directeur Général de l’UNESCO ;

Exprime avec force et conviction que le monde a et aura toujours besoin d’une UNESCO, renouvelée, visible, solide et dynamique ;

Salue le Président de la République du Bénin et son gouvernement qui ont présenté et soutiennent notre compatriote Nouréini TIDJANI-SERPOS dans sa candidature au poste de Directeur Général de l’UNESCO ;

Salue notre pays, le Bénin, qui a choisi, au-delà des contingences et turbulences politiques et sociales, un challenge de poids et de taille, celui pour le gouvernail mondial de la culture, de l’éducation et de la science ;

Salue le peuple Béninois qui doit en être fier et penser que, pour le Bénin, il ne s’agit rien d’autre, à travers la personne et la personnalité de l’un des siens, que de contribuer à porter plus haut la culture, l’éducation et la science au plan universel ;

Salue tous les inlassables artisans qui ne cessent d’œuvrer pour que le Bénin s’impose le devoir de promouvoir nos compatriotes dans les organisations internationales ;

Rappelle qu’il s’agit là de l’une des doléances les plus constantes de la diaspora Béninoise , notamment de France, qu’on peut lire dans les résolutions des Assises du Conseil des Béninois de France (CBF), de même que nous sommes heureux de constater que cette résolution a été l’objet de l’un des ateliers que la deuxième Conférence des Ambassadeurs, tenue en février dernier au Palais des Congrès à Cotonou, a formulé en recommandation ;

Invite toutes les Institutions de la République du Bénin, Femmes et Hommes politiques de tout bord, Femmes et Hommes de Culture, des Sciences et Technologies, de l’Education, Femmes et Hommes de la société civile, à y apporter leur énergie pour que cette candidature soit la plus brillante de notre histoire et à la hauteur des enjeux ;

Invite tous les pays africains à faire bloc le moment venu pour soutenir cette candidature dont la crédibilité est plus qu’honorable et incontestée, eu égard à la carrière de Nouréini TIDJANI-SERPOS au sein de l’UNESCO ;

Affirme que, pour ce pari immense, nul ne sera de trop ! A Nouréini TIDJANI-SERPOS, le Conseil des Béninois de France (CBF) lui reconnaît de grands et solides atouts dans l’entreprise dans laquelle il s’engage ; dans l’entreprise dans laquelle s’engage avec lui notre pays ; dans l’entreprise dans laquelle devront s’engager, avec le Bénin, les pays africains et tous les autres ;

A Nouréini TIDJANI-SERPOS, nous lui reconnaissons son charisme de leadership visionnaire et compétent, capable de faire face aux mutations d’un monde en perpétuelle transformation et qui sache traduire les idées nobles de la Charte de l’Organisation en des notions concrètes à même de transformer la vie de millions de personnes ;

Nouréini TIDJANI-SERPOS sait, mieux que quiconque, pour avoir été Ambassadeur Délégué Permanent du Bénin, puis Président du Conseil Exécutif et Sous-Directeur Général, chargé du Département « Priorité Afrique » de l’UNESCO, que le caractère noble de la mission et du mandat de l’UNESCO l’obligera à relever de nouveaux défis, encore nombreux et de taille !

Nouréini TIDJANI-SERPOS sait également que la coopération multilatérale doit adapter son action, ses structures et ses ressources aux défis et aux exigences du XXIème siècle. Le Conseil des Béninois de France (CBF) ne doute nullement qu’il saura réformer pour mettre en œuvre une nouvelle dynamique qui réponde à ces fortes espérances de la communauté internationale et aux aspirations des peuples pour un développement véritablement durable !

 

Pour le Bureau du Conseil des Béninois de France (CBF) Dr Jean-Charles AHOMADEGBE (Président).