nomination azonhiho

Journal 24 heures du 20 Août 2009

Nomination sous le Changement
Martin D. Azonhoho retourne au Port de Cotonou (Yayi l’avait chassé il y a trois ans)

Le retour à la direction du Port autonome de Cotonou de l’ancien conseiller chargé de la sécurité Portuaire se confirme plus en plus. Il ne s’agit que d’une question d’heures. Le général Martin Dohou Azonhiho va retrouver le poste qu’il a laissé il y a trois ans.

La prochaine nomination du bélier de Tindji au Port autonome de Cotonou entre dans le cadre des récompenses du chef de l’Etat aux leaders politiques qui soutiennent ses actions. Outre M. Azonhiho, les ex-révolutionnaires dont Ali Houdou et bien d’autres auront également leur part du gâteau au grand dam de certains Cauris de premières heures qui continuent d’attendre avec impatience le retour de l’ascenseur. Sans contester les prérogatives de la Haute Autorité en la matière, il faut reconnaitre que le retour au Port autonome de Cotonou du tout dernier ministre de la Défense du Général Mathieu Kérékou pose un problème. Dans l’euphorie du Changement, l’ancien conseiller spécial chargé de la sécurité Portuaire avait été chassé par l’ancien directeur du Port autonome de Cotonou Christophe Aguessy. Trois ans après, le même gouvernement se prépare à reconduire le même personnage pour des motifs qu’on ignore. Quelques soient les raisons évoquées pour cette nomination, il faut dire que le grand gagnant dans cette affaire est le Général Martin Dohou Azonhiho. C’est même sa victoire sur Boni Yayi et son gouvernement. Car en bon stratège, le très controversé natif de Za-Kpota a pu se faire une place au cœur du régime du Changement. Cependant, lorsqu’on sait que durant le séjour de ce dernier au Port autonome de Cotonou, un navire entier s’est volatilisé on est en mesure de se poser plusieurs questions sur l’opPortunité d’une telle promotion.

Judicaël ZOHOUN