incendie ministere

Incendie au ministère de l’Agriculture : Des documents comptables et matériels de bureau consumes 

le Matinal du 18 Juin 2009

Incendie au ministère de l’Agriculture:Des documents comptables et matériels de bureau consumés
Mobiliers et matériels informatiques hors d’usage, murs maculés de stigmates de brûlure, documents comptables partis en fumée, toiture effondrée. C’est le bilan de l’incendie qui s’est déclaré ce mercredi 17 juin 2009 dans l’un des bureaux du bâtiment abritant la Direction des ressources financières et du matériel au Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche(Maep).

Il s’agit des locaux du régisseur Amidou Konfo, en charge du Projet d’aménagement des petits périmètres irrigués, des Projets d’aménagement hydro-agricole de la vallée du Niger et du fleuve Mono. Selon le communiqué rendu public par la cellule de communication du ministère, le feu aurait pris aux environs de 8 heures15mn pendant que les agents du ministère se trouvaient dans leurs bureaux respectifs et se serait vite propagé. Et même l’intervention des sapeurs pompiers environ une heure plus tard n’a rien changé. Selon les premiers éléments obtenus sur place, c’est un court circuit qui serait à l’origine de l’incendie. En effet, en plus de la vétusté de ce bâtiment qui serait vieux de plus d’un demi-siècle, les installations électriques y défient allègrement depuis plusieurs années, les normes les pus basiques de sécurité en la matière. Les fils électriques tirés les uns sur les autres représentent un piège et une menace permanents pour le personnel et pour les usagers du ministère. Diagnostic d’ailleurs confirmé par le secrétaire général du ministère, Ali Bouco Imourou pour qui une réhabilitation de ces vieux locaux revêt un caractère plus que jamais impérieux. Même si la survenue de cet incendie quelques heures seulement après la passation de services dans ce ministère peut autoriser des réflexions, il n’en demeure pas moins vrai qu’il n’existe jusqu’ici, aucune relation prouvée entre ces deux évènements. Seulement, la récurrence de ce genre de phénomène au Maep et dans bien d’autres ministères doit être l’occasion pour l’Inspection générale des différents ministères de faire aboutir les enquêtes qui sont souvent diligentées afin de ne plus prêter flanc aux différentes interprétations. Il faut ajouter qu’une somme de 1056000 Fcfa était dans les locaux avant que ne survienne l’incendie.