Gratuité césarienne

Gratuité de la césarienne

Un soulagement pour les femmes au Bénin

31.03.2009

Chris-Amos AHOLOU
Dès demain mercredi 1er Avril 2009, l’opération de césarienne va devenir gratuite dans les hôpitaux publics du Bénin sur tout le territoire national.

C’est une bonne nouvelle vivement attendue qui va soulager les femmes béninoises. Contrairement à ce que certains avis politiques supposaient en parlant d’une histoire de « poisson d’avril » que le gouvernement s’apprêtait à offrir aux femmes, le gouvernement a commencé par mettre les petits plats dans les grands. Puisque, réuni en conseil des ministres le mercredi 25 mars, il a procédé à la nomination d’un directeur général de gestion de la gratuité de la césarienne pour conduire à bien la décision. Ainsi, c’est la bonne foi du gouvernement et surtout du Président Boni Yayi qui vient de transcender le tout ridicule, Il s’agit d’un premier pas essentiel que le gouvernement vient de poser. Au regard de cet acte important, on peut aisément dire que Boni Yayi prend sa décision au sérieux et veut tenir sa promesse. Il l’a dit et l’a fait. On ne peut plus envelopper cette décision de gratuité de la césarienne de critiques politiciennes visant à compromettre l’espoir des femmes. Demain donc, la décision de gratuité de la césarienne va réellement prendre effet sur tout le territoire national. C’est un soulagement pour les nombreuses femmes qui pour des raisons médicales sont obligées de passer par la césarienne avant d’enfanter au Bénin. C’est une mesure sociale qui, quoi qu’on dise, est bénéfique aux populations béninoises en ce sens qu’elle soustrait les femmes des soucis financiers pour faire face à l’opération. Ainsi, les onéreuses dépenses auxquelles sont assujettis les maris dont les femmes passent par l’étape de la césarienne, sont allégées. Mais au delà de toute satisfaction, il reste que le gouvernement mette en place une bonne politique devant accompagner la décision.

La gratuité et les moyens

Il faut dire que la gratuité de la césarienne est une décision audacieuse et louable. Pour que cette mesure sociale se ressente effectivement au niveau des populations, notamment des femmes, le gouvernement va devoir prendre d’autres mesures d’accompagnement. Elles vont de l’équipement des blocs opératoires en matériels adéquats à la formation de spécialistes qualifiés dans le domaine, pensant forcément par la mise à disponibilité constante des fonds d’appui. Il faut aussi forcer la volonté des spécialistes à opérer sans faire preuve de désinvolture. Car l’idée de la gratuité peut amener certains spécialistes à biaiser sur les opérations. Ce sont toutes ces mesures qui vont faire ressentir réellement la gratuité et amener les populations à saluer cette décision du gouvernement.

Risques de création de centres parallèles de césarienne

Un grand danger pourrait getter la mesure de gratuité de la césarienne et pourrait même la compromettre. Il s’agit des risques de création de centres parallèles de césarienne. Certains spécialistes de la chose peuvent vouloir profiter de la mesure de gratuité en créant leurs centres privés. Ainsi on peut assister à une récupération dans le sens de détourner l’attention des femmes en sabotant simplement la gratuite de la césarienne. C’est une chose contre laquelle il faudra lutter en amont pour empêcher de tuer le ver dans le fruit. Il y va de la réussite de ma mesure et de la notoriété du changement.

L'OPTION INFOS

Page précédente Page suivante

×