elections-yayi

Bataille pour les prochaines élections : Ceux qui ont abandonné Yayi

L’enjeu des élections de 2011 et les intérêts partisans ont emmené certains anciens amis et compagnons ont fini par abandonner le chef de l’Etat. Pourtant ceux-là au départ donnaient l’impression d’adhérer la vision du chef de l’Etat. Les populations du Bénin, tombent des nuits face au revirement spectaculaire de ces gens dont la plupart sont des députés : Il s’agit entre autres de Dankoro Soulé ancien ministre et ancien député, de Zoumarou Wallis, de Soulé Sambi Adambi, Edgar Alia, Dassoundo et autres. Certains ont justifié leur démission par leur volonté de contribuer à l’équilibre des forces ou à leur souci de servir de tampon entre les forces de l’opposition et le pouvoir pour empêcher un camp politique de contrôler seul le parlement. En réalité ces démissionnaires ont des intérêts divergents et certains n’ont pas caché leur position favorable à l’opposition et précisément à de probables candidats à la prochaine présidentielle. Or dans ce groupe des députés avaient collaboré avec le pouvoir du Général Kérékou, avec Boni Yayi pour se désolidariser enfin de la famille politique de ce dernier à cause des ambitions démesurées des uns, des intérêts partisans des autres et des postes qu’on leur aurait promis ou du rôle qu’ils comptent jouer auprès de certains candidats de l’opposition dans le cadre des prochaines élections. Certains électeurs et la population de leur commune d’origine n’approuvent pas pour la plupart ce comportement qu’ils considèrent comme une trahison de leur part. Mais déjà en leur sein il y a des germes de division ce qui emmène plusieurs observateurs avertis à se demander si cette aventure ira loin.

J. D.