Christine Taubira au Benin

Préparatifs du cinquantenaire de l’indépendance: Christiane Taubira au Bénin


Le Matinal du 1 Juin 2010

Mme Christiane Taubira, députée à l’Assemblée nationale française séjournera au Bénin du 31 au 3 juin 2010. L’arrivée de la députée française s’inscrit dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage le 10 mai en France. Lire ci-après le communiqué de presse et le Cv de la parlementaire française.

Dans le cadre du Cinquantenaire de l’Indépendance, Madame Christiane TAUBIRA, députée à l’Assemblée nationale française, effectuera un déplacement au Bénin du lundi 31 mai au jeudi 3 juin 2010. Le déplacement de Mme Taubira au Bénin s’inscrira également dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage, qui est célébrée en France le 10 mai. A cette occasion, la députée française participera, en présence du Ministre de la Culture de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales et du maire de Ouidah, au dévoilement d’une plaque sur le mémorial de la route des Esclaves, le mardi 1er juin 2010, à Ouidah. Pendant son séjour, Mme Taubira visitera à Porto Novo les projets financés par la France dans le cadre du Cinquantenaire de l’Indépendance, le mercredi 2 juin. Elle animera le même jour une conférence au Centre Culturel Français de Cotonou, intitulée « le Travail de mémoire, un devoir républicain ». Mme Taubira interviendra au cours du journal télévisé de l’Ortb le mardi 1er juin.

Etat civil

Née le 2 février 1952 à Cayenne (Guyane). Mère de quatre enfants.

Formation : Economiste. Diplômée d’économie et d’agro-alimentaire à Paris.

Carrière :
1978 : professeur de sciences économiques.
Cofondatrice de la Confédération caraïbe de la coopération agricole (1982-85), de l’Assistance technique à la pêche artisanale en Guyane (1985-90).
Depuis 1990 : Directeur général de l’Office de coopération et du commerce extérieur (Occe).
1993 : Elle crée le parti « Walwari » (« éventail » en amérindien). 
1994-99 : Parlementaire européen.
Depuis 1993 : députée de la Guyane à l’Assemblée nationale (réélue le 1er juin 1997, le 16 juin 2002 et le 17 juin 2007). Elle est apparentée au groupe Socialiste, radical, citoyen et divers gauche (SRC) et membre de la Commission des Affaires étrangères. Présidente du Groupe d’amitié France-Jamaïque.
Elle a donné son nom à la « loi Taubira », votée le 10 mai 2001, qui reconnaît comme crimes contre l’humanité la traite négrière transatlantique et l’esclavage.
Candidate du Parti Radical de Gauche à l’élection présidentielle de 2002.
En avril 2008, elle est chargée par le président de la République Nicolas Sarkozy d’une mission sur les accords de partenariats économiques entre l’Union européenne et les pays ACP.

Œuvres :
L’esclavage raconté à ma fille, 2001.  Codes noirs de l’esclavage aux abolitions, 2006.
Rendez-vous avec la République, 2007.
Egalité pour les exclus : le politique face à l’histoire et à la mémoire coloniales, 2009 (Temps Présent Editions).

LM

×