bio tchane candidat

Course à la Magistrature suprême :Bio Tchané officiellement candidat

Le Matinal du 25 mai 2009

Le suspense n’aura pas duré longtemps à propos de la candidature ou non du président de la Banque ouest africaine de développement (Boad) pour les prochaines présidentielles au Bénin. Depuis hier, Abdoulaye Bio Tchané a déclaré à Godomey dans la commune d’Abomey Calavi devant une foule de sympathisants, de militants et de personnalités de la classe politique qu’il est en course pour 2011.

Après tant de mystère et de supputations, le week-end écoulé a révélé ses secrets sur la candidature de Abdoulaye Bio Tchané. Le président de la Boad sera bel et bien candidat en 2011 pour briguer la magistrature suprême. On se rend tout simplement compte que cela ne fait plus l’objet d’aucun doute dans la mesure où devant ses militants et sympathisants, celui qui fait figure de principal challenger de l’actuel chef de l’Etat Yayi Boni a officiellement annoncé ses intentions. Il vient ainsi couper court à toute sorte de commentaire et d’opinion qui croient en des rumeurs dès qu’on évoque le nom de l’homme pour occuper le Palais de la Marina. Tout le monde est désormais fixé suite aux différentes rencontres tenues le week end écoulé. Or, interrogé sur la question lors de son dernier séjour à Cotonou, le 5 mai 2011, le président de la Boad a entretenu le mystère en déclarant que 2011 est encore loin et de laisser le temps venir. De même, curieux d’en savoir plus, les conducteurs de taxi moto « zémidjans » profitant de la visite de l’ancien ministre des Finances du général Mathieu Kérékou dans un kiosque de journaux situé non loin du champ de foire à Cotonou, ont reposé la question qui circule sur toutes les lèvres. Seriez-vous candidat en 2011 ? Pour le président de la Boad ce n’était pas encore le moment de se prononcer sur le sujet. Il a toutefois demandé à la foule de travailler et le reste viendra. Pour les esprits avertis il a été on ne peut plus clair pour afficher ses intentions de briguer la magistrature suprême. Avant ces derniers épisodes, il faut bien rappeler qu’il y a quelques mois, deux actes majeurs ont été posés dans le cadre d’une probable candidature du président de la Boad. Il y a eu d’abord sa visite dans un établissement secondaire de Djougou. Au cours de cette sortie, lorsqu’il a été interloqué par un élève toujours sur ce qu’il compte faire en 2011, il a tout simplement servi à cette communauté scolaire si elle ne sera pas contente qu’un des leurs accède à la plus haute fonction de l’Etat. Quelques jours après, sur une radio de la région, le député Wallis Zoumarou très proche de lui, déclare que sa candidature est irréversible. En réalité, il ne restait que lui-même pour dire clairement sa position. Maintenant que c’est fait, on peut dire que le compte à rebours a commencé. La nouvelle donne n’a quant même pas surpris son état major. Réuni au grand complet hier au domicile du colonel à la retraite Souley Dankoro, il a été témoin de cette déclaration solennelle qui lui permet d’aller désormais au contact des électeurs. Il était à pied d’œuvre depuis plusieurs mois pour leur faire connaître les dérives du régime en place et la nécessité d’opérer l’alternance en 2011 avec Abdoulaye Bio Tchané. A partir de ce moment la compétition s’annonce très enlevée. Dans les semaines à venir d’autres noms de présidentiables seront connus. Mais déjà Bio Tchané peut s’assurer le soutien de deux anciens présidentiables à savoir Souley Dankoro et Wallis Zoumarou sans compter plusieurs anciens ministres du général Mathieu Kérékou dont Kamarou Fassassi. Ils étaient tous témoins de cette déclaration officielle. Un acte qui relance la machine à gagner en 2011.

FN