avion presidentielle3

Balade aérienne des journalistes au dessus de Cotonou :« L’avion présidentiel n’est pas en panne »

Le Matinal du 30 juin 2009

Sous la direction du Général Robert Gbian, et du Commandant Camille Mitchodjèhoun, hauts responsables du Cabinet militaire du Chef de l’Etat, une dizaine de journalistes ont effectué un vol d’une trentaine de minutes environ à bord de l’avion présidentiel. Cette initiative a pour but de démentir certaines rumeurs relayées par la presse sur le prétendu état défectueux de l’avion présidentiel.

Depuis l’acquisition par le gouvernement d’un avion pour le chef de l’Etat des rumeurs souvent relayées par des organes de presse font état de la défectuosité de l’appareil présidentiel. Dans le but de faire découvrir la réalité aux hommes des médias, sur l’état de santé satisfaisant de l’avion présidentiel, le cabinet militaire du Président de la République a décidé ce lundi 29 juin2009, d’associer les journalistes aux essais de routine de cet appareil. Ainsi, plus une dizaine de confrères ont eu l’occasion de survoler les villes de Cotonou, Calavi Porto-Novo et la vallée de l’Ouémé, à bord du Boeing 727-200 du Chef de l’Etat. Volant à basse altitude, l’avion présidentiel a rallié en quelques minutes cet itinéraire avant d’effectuer un paisible atterrissage sur la piste de l’aéroport Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou. A leur descente d’avion les confrères ont exprimé leur satisfaction sur les conditions du déroulement de cette randonnée aérienne. Pour sa part, le Général Robert Gbian et le Commandant Camille Mitchodjèhoun ont tenu à rassurer les Béninois, que l’avion présidentiel n’est pas en panne, contrairement aux rumeurs distillées. Ils ont déclaré que l’appareil, après son acquisition a été déjà soumis à plusieurs essais sur les axes aériens reliant Cotonou à l’Espagne, le Portugal, Tripoli et autres. Selon les deux responsables , les différents résultats de ces essais sont très satisfaisants. De plus, à Cotonou plusieurs vols-test de routine sont régulièrement organisés. Selon, le Commandant Camille Mitchodjèhoun, le Boeing 727-200 présidentiel est muni de trois moteurs ayant une autonomie de 7h de vol chacun. Il est également muni de dispositif approprié, pour réduire au cours du vol, toutes les nuisances sonores. Pour sa part, le général Gbian a laissé entendre que, pour davantage renforcer son état de santé l’avion présidentiel sera passé au scanner en France. Prévu pour durer trois semaines, ce contrôle est inhérent à tout avion présidentiel et vise à déterminer tous les risques corrosions. Ainsi, à la suite des avions de plusieurs chefs d’Etat africains, l’appareil béninois est attendu en France pour le 15 juillet prochain.

Ibrahim Y Djibril