aledjo-gbajaa3

 C’est une dépêche d’une agence de presse qui a mieux présenté la situation. La dépêche dit exactement ceci. Dans un premier temps. La rencontre entre Yayi Boni et le président français a été déprogrammée puis annulée. Je pense que le président de la France ne peut pas ignorer la façon dont son homologue béninois gère les deniers publics. Il doit être mis au courant qu’un député de l’opposition a été débauché au moyen de milliards et se trouve actuellement sur le sol français. Refuser Yayi Boni au Palais de l’Elysée reviendrait à dire que la France ne cautionne pas un président qui gère son pays par la corruption. Je pense bien que ce revirement du président français Sarkozy ne doit pas être étranger à ces choses-là.  

Timothée Zannou (Ancien secrétaire général du Prd, natif de la commune de Dangbo)

« Yayi l’a pris comme un proche collaborateur »   Le premier questeur de la présente législature Sacca Fikara est un frère du village. C’est un homme politique de ma région c’est-à-dire la Vallée de l’Ouémé. Je ne lui connais rien pour ce qui concerne ses relations familiales. Mais pour ce qui concerne la gestion publique des affaires de notre région, nous avons été pendant longtemps des hommes opposés. Il fut un temps, un rapprochement devrait avoir lieu entre nous par l’entremise du président Yayi Boni. Non que le chef de l’Etat voulait intervenir pour nous concilier. Le président Yayi Boni l’a pris comme l’un de ses proches collaborateurs. C’est alors que l’honorable Sacca Fikara a décidé de venir me voir pour la toute première fois de sa vie.. Pour que je puisse l’aider dans l’occupation du terrain, c’est-à-dire toute la Vallée de l’Ouémé au profit du chef de l’Etat, le DR Yayi Boni. Mais quelques deux mois après, alors que je me suis engagé dans cette voie sur la base de mon entière conviction, il a décidé, sans me consulter du tout, d’aller dans l’opposition. Je veux dire le G 13. Pour ce qui concerne les relations personnelles, je n’en ai jamais eu avec Sacca Fikara quand bien même nous avons fait certaines législatures ensemble.

Michel Missikpodé :(ancien député Prd de la 20ème circonscription électorale)

« Fikara est un homme d’affaires »

L’honorable député Sacca Fikara est un ressortissant de la Vallée de l’Ouémé qui fait partie de la 20ème circonscription électorale que lui et moi discutons. Très tôt, il a créé son parti, le Mouvement pour la Démocratie et la Solidarité (Mds). C’est sous les couleurs de cette formation politique qu’il s’est fait élire jusque là à l’Assemblée nationale après la première expérience de la députation avec le parti du président Emile Derlin Zinsou. Je sais aussi qu’il est homme d’affaires. A cause du dynamisme qu’on connaît à mon ancien collègue Sacca Fikara, le président Yayi Boni l’a porté à la tête de son grand projet de développement agricole de la Vallée de l’Ouémé à travers une cérémonie officielle inédite. Ce qui n’a pas été du goût de ses propres frères de la région. Après cette cérémonie publique, on n’a plus rien compris. Je ne sais pas ce qui s’est réellement passé et subitement, Sacca Fikara a tourné dos au chef de l’Etat. Mais en tant qu’homme politique averti et d’une certaine expérience, rien ne m’étonne quand ça se passe ainsi. Parce qu’avec l’évolution de la situation politique dans le pays, on doit s’attendre à tout… Vous avez vu le cas Rachidi Gbadamassi non. En définitive, tout cela relève de la conviction de chacun de nous. De toutes les façons, sachez qu’il n’y a pas encore de véritables formations politiques au Bénin. Ceux qui existent ne sont que des clubs électoraux et on essaie de faire avec. Mais, je souhaite que tout se passe dans la paix. Car on sait quand ça commence. Personne ne sait comment et quand ça prend fin. C’est pour cela que j’invite toute la classe politique à plus de retenue. Pour finir, sachez que j’ai eu de très bons rapports avec Sacca Fikara avec qui j’ai passé deux bonnes législatures. Il est un bon père de famille et sait entretenir ses relatons. Aujourd’hui, c’est seulement les convictions politiques qui nous divergent. Moi, je soutiens le Changement et lui s’y oppose à travers le G 13. »

Dossier réalisé par Jean-Christophe Houngbo